search
top

Phimaï : son site khmer et son banyan tree

Dès notre premier bus Bangkok – Phimaï, nous sommes immédiatement mis dans l’ambiance d’un voyage comme on les aime : nous sommes les seuls touristes à bord et ne passons pas toujours inaperçus ! Arrivés à notre destination, le mec du bus s’occupe de nous et vérifie que nous descendons au bon endroit, mais à Phimaï, difficile de se tromper ! En effet, le site khmer est situé en pleine ville, nous descendons juste à côté. Nous n’avons rien réservé et suivons le seul panneau que nous pouvons lire qui indique un hôtel. Une chambre à 500 THB (environ 12 euros) nous y attend et surtout une piscine, et ce, rien que pour nous ! Quoi de mieux après une (petite) journée de transport ?

Trajet Bangkok – Phimaï :

  • rejoindre le terminal nord des bus de Bangkok
  • bus BKK – Korat (Nakhon Ratchasima) : 191 THB
  • puis bus Korat (Nakhon Ratchasima) – Phimaï : 50 THB

Le temple khmer de Phimaï, le Prasat Hin Phimai

À l’entrée du temple khmer de Phimaï, le Prasat Hin Phimai, nous sommes accueillis très chaleureusement : les touristes occidentaux ne doivent pas être si fréquents puisqu’un des gardes nous prend en photo ! Nous nous prenons au jeu et posons : et hop, on a le droit de goûter une spécialité culinaire locale pour la peine ! Dommage que nous ne parlions vraiment pas un mot de thaï, notre échange culturel devant s’arrêter là…

Avant de visiter le site en lui-même, nous nous rendons au petit musée où presque toutes les informations sont traduites en anglais (il y a même des brochures gratuites en français) ! Ce site aurait peut-être influencé celui d’Angkor : pour preuve la tour à 28 côtés et non 24… Nous allons découvrir ça de visu et déambulons dans les différents espaces tout en lisant la petite brochure. Nous n’avons malheureusement pas toutes les références culturelles pour parfaitement tout comprendre mais qu’importe : nous savons tout de même profiter de ce lieu chargé d’histoire. Nous passons donc un très agréable moment à nous imprégner de cet univers !

Le banyan tree, Sai Ngam

Non loin du site khmer, se trouve une arbre sacré, le plus grand banyan tree de Thaïlande, âgé semblerait-il de plus de 350 ans. Le roi et la reine y sont venus et maintenant les Bicnics aussi ! Nous y sommes allés à pied sans soucis depuis le centre ville et y avons passé un bon moment. Au milieu de cet imbroglio de branches et de racines, se dressent de nombreux petits temples où les offrandes sont nombreuses.

Juste à côté de ce site sacré, un joli plan d’eau permet également de compléter cette balade. Pour finir, nous avons profité des nombreux stands et restaurants présents autour de ce lieu pour nous restaurer à moindre coût !

 

La ville de Phimaï ne compte que 10000 habitants. C’est donc une petite ville tranquille et j’aurai vraiment trouvé cette étape plus qu’agréable. Le soir venu, il est très sympa de se balader au marché de nuit et d’y tester quelques spécialités culinaires locales. Bref, une belle étape avant de se rendre à Khon Kaen, ville nettement moins charmante…

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Itinéraire et budget pour 15 jours en Thaïlande du nord-est

Pour cette session été 2017, nous nous y sommes pris assez tardivement pour dégoter un billet d’avion intéressant. Du coup,...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.