search
top

Marchés d’Asie en photos

Lors de notre précédent voyage au Vietnam, nous avions décidé de visiter Hoi An … Ici, tout est prêt pour le touriste : des hôtels à profusion, des boutiques de souvenirs en veux-tu en voilà, des tours opérateurs à tous les coins de rues, etc … Autant dire que nous étions déçus par rapport à tout ce qu’on avait pu lire sur cette ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco ! Heureusement, il y avait son marché…

En effet, le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est mignon, mais tout ceci manque cruellement d’authenticité … La petite ville vaut cependant le coup d’oeil et elle n’est pas classée pour rien ! Rien de tel pour se reposer en milieu de séjour. Ne pas hésiter à s’éloigner de la rue principale de la vieille ville qui fait trop village de vacances à notre goût.

Cette ville, parmi tant d’autres en Asie, héberge un marché très coloré et très sympa où les locaux vont s’approvisionner. Néanmoins, celui-ci est également très fréquenté par les touristes de tous bords, ce qui peut compliquer un peu notre sortie photo. Utilisons néanmoins ce prétexte pour effectuer quelques clichés sympas dans ce dédale vraiment authentique.

Règles de bases

Comme dans tous les endroits visités par les touristes, ceux-ci ont tendance à passer toujours par les mêmes chemins. Dans ce marché de Hoi An, c’est le cas de la petite allée principale du marché. Lorsqu’on s’éloigne un peu, les touristes bedonnants laissent place aux habitants, les vrais (qui ne vivent pas pour la plupart dans la vieille ville mais légèrement à l’écart où il vous faudra aller).

Commencez par effectuer un petit repérage. Regardez les lumières, ce qu’on y vend, les gens, etc … Cela vous donnera sûrement des idées de cadrages intéressants et vous serez ainsi plus rapide le moment venu.

Soyez sûr de vous pour déclencher et ne passez pas trois heures à régler votre matériel. Vous prendrez en photos des personnes que vous dérangerez dans leur travail et qui n’ont peut-être pas envie d’être prises en photo.

Demandez toujours la permission si vous faites des portraits. La plupart du temps, un simple petit geste ou un échange de regard suffit. En cas de refus, n’insistez pas et continuez votre chemin. C’est une question de respect.

Choisissez votre heure pour y aller. En effet, suivant le moment choisi, l’expérience est différente. Tôt le matin, vous aurez des éclairages vraiment sympas et un marché calme avec peu de monde (quoique…). Plus tard dans la journée, le marché risque d’être plus animé mais la lumière moins intéressante.

Enfin, comme nous ne sommes pas au zoo, n’hésitez pas à vous arrêter et à échanger avec vos modèles. De plus, les fruits sont absolument divins ! Goûtez absolument le mangoustan, le ramboutan, la pitaya et pour les plus téméraires, le durian.

Marchés : quel matériel utiliser ?

Pas de consignes particulières mais sachez que ces endroits sont parfois sombres (pour les marchés couverts ou bâchés) et que le flash n’est pas forcément la bonne idée pour passer inaperçu. Préférez les optiques fixes lumineuses (de grande ouverture) ce qui vous permettra d’éviter de trop monter en ISO et qui accessoirement vous permettront d’avoir de beaux bokehs. Vous ne pourrez pas forcément bouger facilement donc un petit trans-standard (18-50, 24-70, etc …) peut également se révéler utile.

Par exemple, pour cette petite session, j’ai utilisé un 24-105 f/4 L (ouverture limitée mais compensée par les ISOs de mon 5D mark II qui peuvent atteindre des sommets) et un 50mm f/1.2 L. Pour capturer au mieux la vie de ses marchés, préférez les grands angles et les focales moyennes (20mm – 50mm). Évitez donc les longues focales car vous n’aurez pas assez de recul et les perspectives auront tendance à être écrasées, bref, cela ne conviendra pas pour ce genre de sorties. Évidemment, utilisez le format RAW, cela vous laissera plus de latitude au moment du développement puisque beaucoup de vos photos seront certainement sous exposées dans ces allées où la lumière peut venir à manquer. Ici le 24-105 n’était pas l’optique la plus adaptée mais elle a un excellent piqué et utilisée dans les focales les plus courtes, elle s’est révélée très efficace et notamment aussi parce que le boîtier le permettait (hauts ISOs).

Un peu de technique

L’exercice est assez difficile puisque vous avez beaucoup de sujets devant vos yeux, beaucoup de couleurs et peu de place. Néanmoins, utilisez le mode Av (priorité à l’ouverture) de votre boîtier afin de gérer l’ouverture vous-même. C’est le moment de ne surtout pas faire confiance aux modes automatiques de votre appareil : ceux-ci ne sont pas adaptés ici. Environnements sombres, beaucoup de mouvements, etc …

Faites ressortir votre sujet en ouvrant le diaphragme et en vous rapprochant. Les scènes de vie sont légions et vous serez surpris du résultat. Les portraits sont ici plus faciles à réaliser et on ne vous opposera que peu de refus : les gens sont souvent très contents de poser et sourient !

Vous pouvez faire des allers et retours, regarder, vous positionner, bref, vous avez le temps. Donc, expérimentez ! Par exemple, pourquoi ne pas utiliser le mode Tv (priorité à la vitesse) cette fois-ci et positionnez le réglage sur 1/15s afin d’avoir un effet de mouvement sur vos photos ? Cela rendra compte de la vie qui fourmille et de cette ambiance vraiment particulière que vous vivez. Gardez en tête que l’important est de transmettre une émotion !

En ce qui concerne les ISOs, essayez de rester le plus bas possible pour éviter le bruit numérique tout en gardant une vitesse d’obturation suffisante et ainsi éviter les flous de bougé. Une bonne pratique consiste à toujours déclencher à la vitesse de 1/focale au minimum. Exemple, avec un 50mm, si je déclenche à la vitesse de 1/50s, la photo a toutes les chances d’être nette. En dessous (1/40s, 1/30s, etc …), le risque de flous est plus important. Donc dans les endroits sombres comme peuvent l’être certains marchés, vous comprenez mieux pourquoi les longues focales sont peu adaptées (vitesse minimum nécessaire plus élevée) :).

Sur le 5D mark II, j’utilise le mode ISO auto. Sur le 5D mark III, on peut même configurer une vitesse d’obturation minimale en dessous de laquelle le boîtier n’ira pas (celui-ci monte en ISO et augmente la vitesse en conséquence). C’est un confort non négligeable pour cet exercice ! Vérifiez le manuel de votre boîtier, une option similaire est peut-être présente !

 

 

6 réponses à “Marchés d’Asie en photos”

  1. Haydée dit :

    Bonjour Bicou et Nic,

    Bravo à Nic pour les photos qui suscitent l’émotion !
    Je vais suivre vos conseils si jamais je passe par là en février, mars. Je pars au Vietnam mais je ne sais pas encore où. Au moins je sais à quoi m’en tenir quant au côté touristique, mais surtout comment y échapper. Merci
    Haydée Articles récents : 2 min de vidéo pour de magnifiques images du PérouMy Profile

  2. Samir dit :

    Très intéressant cet article, c’est vrai que d’être en ISO auto avec un bon boitier permets aussi de gagner du temps !

    • Nico dit :

      C’est l’un des avantages principaux donné par ces boîtiers : le confort.
      Si les tirages que tu fais ne sont pas en 4 par 3, les photos sont les « mêmes » (je mets des grosses guillemets quand même) sur un boîtier bas de gamme, le confort en moins :p

  3. Fabien dit :

    Mes photos préférées dans les marchés sont les gros plans sur les aliments, en utilisant une faible profondeur de champ.
    Du coup, j’aime bien la 1ère (oeufs) et la dernière photo (mangoustan) du diaporama 🙂

    • Nico dit :

      J’aime bien aussi mais je trouve qu’elles sont moins intéressantes car plus simples à réaliser (quoique, celle des fruits sont perfectibles – je venais d’avoir mon 50mm 1.2 …).

  4. Guy dit :

    Excellent article et très belles photos.

    Etant moi-même fan de voyages, de photos et de l’Asie, je retrouve ici mes 3 passions. Merci !

    Bonne continuation.

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Concours Oh My Globe

Nous participons au concours Oh My Globe organisé par Opodo ! A la clé, des billets d'avion pour la Malaisie....

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.