search
top

Nong Khai : à la découverte du Mékong

Après la découverte du temple khmer de Phimaï et des fossiles de dinosaures vus à Phu Wiang, notre prochaine étape se situe à la frontière Thaïlande – Laos : Nong Khai, une ville longée par le Mékong.

Trajet Phu WiangNong Khai en bus :

  • Phu Wiang – Udon Thani : 50 THB
  • Udon Thani – Nong Khai : 70 THB

Arrivée à Nong Khai

Pas de doute, nous arrivons dans une ville frontière qui doit drainer un grand nombre de touristes de passage. En effet, débarqués du bus sous une immense bannière indiquant la frontière, nous sommes immédiatement alpagués par plusieurs conducteurs de taxi proposant d’aller au Laos. Pour la première fois en Issan nous voyons des visages de touristes blancs dans toutes les échoppes : ils semblent tous en transit dans l’attente d’un bus pour le Laos.

Fidèles à nos habitudes, nous n’avons pas réservé d’hôtel mais avions tout de même repéré sur internet un hôtel avec piscine ayant l’air assez sympa. Le bus nous a déposés non loin de l’endroit visé et nous allons tout de suite voir si ce lieu nous convient. Non loin de la gare routière, le Park and Pool nous offrira un cadre plus qu’agréable pour ces quelques jours à venir, nous permettant d’allier visites et repos au calme !

Découverte de la ville en bord de Mékong

Ici, aucune difficulté pour louer une moto, et ce depuis notre hôtel. C’est la première de la saison, on ne connait pas trop les prix alors quand on nous propose 250 THB pour la journée, on accepte. On découvrira après que c’est un peu cher (compter plutôt 200 THB), mais comme l’hôtel a fait le plein d’essence pour nous et que nous la rendrons sans remplir le réservoir, nous nous y retrouvons !

La première étape est évidemment de se rendre en bord du Mékong pour découvrir ce fleuve mythique. Toute la berge a été aménagée pour les piétons et une immense extension est même en train d’être construite. Le fleuve, très impressionnant, charrie inlassablement mètres cubes d’eau, végétaux et embarcations de tous genres, et surtout, nous offre de jolies vues. Cependant nous sommes très surpris par les installations humaines en bord de Mékong. Tout nous parait surdimensionné : il y a un nombre incalculable de restaurants et bars, avec une quantité impressionnante de tables, chaises et ventilateurs alors que nous avons l’impression d’être les seuls touristes…

Cette première étape est sympa mais nous sommes écrasés par la chaleur, il n’y a pas un brin d’air ni d’ombre : il aurait mieux valu venir ici en fin de journée. D’ailleurs, nous imaginons que toutes les structures ouvertes attendent les chalands pour le coucher de soleil du soir !

Sala Keoku Park ou un parc un peu étrange

Pour la petite histoire, le Sala Keoku Park est un parc (quelle traduction !) de sculptures d’inspiration bouddhistes et hindoues. Il a été réalisé par un laotien exilé peut-être un peu illuminé. Qu’importe, nous sommes allés admirer son œuvre et y avons passé un bon moment ! Malheureusement, il nous manquait beaucoup de clefs pour comprendre les métaphores et sens cachés des sculptures… Plutôt que de passer ensuite du temps à nous recueillir auprès de son corps embaumé, nous avons observé les milliers de cactus élevés dans un coin du parc. Pour finir, nous avons fait quelques photos souvenirs avec des Thaïlandais en vacances… Ah quel dommage de ne pas pouvoir parler du tout avec eux !

Balade dans les villages alentours

La meilleure partie de cette journée restait encore à venir. Nous avons enfourché notre moto et sommes un peu allés au petit bonheur la chance dans les villages le long du Mékong. De beaux points de vue nous y attendaient ainsi que de gros nuages ! On pensait qu’il ne pleuvait qu’au Laos 😉 et que la pluie s’arrêterait à la frontière mais on avait été un peu optimiste ! Enfin, ce qui est sûr, c’est que sur la moto, la pluie s’arrête sur le premier obstacle, c’est-à-dire Nico le conducteur, et que moi à l’arrière sous mon casque à visière j’étais assez pépère !!

Cette étape à Nong Khai, nous a permis de vivre une de ses fameuses journées de voyage comme nous les aimons tant en alliant découvertes culturelles et paysages naturels. Une fois de plus, dommage que les échanges avec les locaux soient si restreints vu notre méconnaissance de la langue…

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Phu Wiang et son parc national des dinosaures

Pas fâchés de quitter Khon Kaen, nous visons Phu Wiang et ses dinosaures pour notre prochaine destination. Le transport pour...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.