search
top

Paris – Manille

Ça y est, on y est !

Suite à vos demandes (sûrement plus que polies) de penser à alimenter notre blog, nous le faisons de ce pas avec des infos plus passionnantes les unes que les autres, bonne lecture !

Le voyage sur Saudi Airlines, amen

Après un uber privé (la papamobile) qui ne s’est heureusement pas fait attraper par un taxi, nous sommes arrivés à l’aéroport bien à l’heure où aucun sur-classement nous attendait. Le premier vol de 5 heures s’est déroulé sans encombre mais c’est sûrement grâce à Allah que nous avons invoqué pour protéger notre vol : bienvenue sur Saudi Airlines !
Si vous aimez voyager en pantalon, que vous ne tenez pas obligatoirement à votre verre de vin pour trinquer au départ et que vous n’êtes pas perturbé par les décolletés et mollets floutés dans les films, vous pouvez utiliser cette compagnie pour effectuer un vol Paris-Jeddah. A l’escale, les filles, préparez-vous cependant à quitter vos bagages à main des yeux plusieurs minutes puisque la salle de “fouille” est bien cloisonnée et ne permet plus de voir les tapis des bagages. Et filles comme garçons, n’espérez pas tuer le temps dans les magasins du terminal S…
Malheureusement, par la suite, pour aller de Jeddah à Manille, les conditions se sont dégradées et ce n’était pas faute d’avoir remercié à nouveau le bon dieu, le Grand (il ne faut pas oublier que c’est grâce à lui que nous, les humains, avons pu construire ce formidable avion). Nous n’avons malheureusement pas compris si les sièges cassés, les prises de casques enfoncées, les toilettes effroyables avec post-it sur les boutons et scotch sur les poubelles étaient du ressort des humains ou d’Allah qui n’avait pas su nous guider sur le bon chemin. Bref, les toilettes de ce deuxième vol nous ont mis dans l’ambiance roots de notre voyage !
Pour dormir tranquillou allongé sur un tapis tout confort, un petit malin (philippin) avait cependant trouvé un super spot dans l’avion. Finalement cet espace ne permettait seulement que d’élever encore un peu plus son âme en priant à l’aise.

Manille

Bruit, chaleur, moiteur, embouteillages, architecture sans plan d’urbanisme, nous voilà bien arrivés à Manille !

The Henry Hotel - Manille

The Henry Hotel – Manille

Pour notre première nuit, nous avions réservé (oui, oui, réservé pour une fois) un hôtel (hors budget) pour être sûrs d’être un peu au calme dans cette ville. Nous avons cependant dû quitter cet havre de paix assez rapidement puisque les premiers soucis de banque sont apparus. Ce n’est pas faute d’avoir souscrit un forfait international, pris une carte premier, prévenu la banque ; il semblerait qu’une fois de plus notre carte ait été bloquée pour suspicion de fraude, comme à chacun de nos voyages aux Philippines… C’est exaspérant de réaliser des démarches adéquates avant de partir et de se retrouver tout de même dans une situation difficile. Nous espérons pouvoir les joindre cet après-midi mais en attendant nous avons réussi à retirer un peu et surtout vu que notre compte Werstern Union est validé, on devrait s’en sortir.
Afin de joindre la banque nous avons acheté une carte sim et pour cela avons découvert le mall of Asia soit disant le plus grand d’Asie. Pas si impressionnant que ça par rapport à ce que nous avons pu voir à Bangkok, Singapour et KL.

Vue de Manille depuis le Mall of Asia

Vue de Manille

La bonne surprise du jour fut le coucher de soleil et la balade sur le front de mer animé par les jeux de fêtes foraines qui nous ont presque réconcilié avec Manille !

Coucher de soleil à Manille

Coucher de soleil à Manille

Pour la suite, direction l’île de Negros où un mémorable cottage (avec salle de bain, enfin point d’eau privé) nous attendait, mais ça c’est une autre histoire à suivre prochainement !

Une seule réponse à “Paris – Manille”

  1. Tifleur dit :

    Ouhhhhh ça fait rêver tant de foi!
    Tifleur Articles récents : No pow, low pow, pow pow pi doo pow!My Profile

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Un mois avant le départ

À un mois pile du départ, la question du matin fut "Alors encore un mois, ou plus qu'un mois ?". Les...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.