search
top

Le repas idéal du voyageur

tourista et mal de ventreComment voulez-vous profiter pleinement de votre voyage sans choper une bonne tourista ? La visite de monuments, les rencontres chaleureuses et la bronzette valent-elles vraiment quelque chose sans une bonne colique ? En effet, cela rajoutera un peu de piquant dans toutes vos activités ! Voici donc quelques conseils pour parfaire votre périple. Pour un maximum d’efficacité, à suivre à tous les repas.

Apéro : trinquez !

Tourista, attention aux glaçons

Ne pas oublier les glaçons !

Pour commencer un bon petit gueuleton, rien ne vaut une bonne petite bière. Cependant, celle-ci est rarement fraîche (ou trop peu), demandez donc absolument quelques glaçons, elle n’en sera que meilleure ! Il en va de même pour tous les cocktails. Si vous n’aimez pas la bière ou que vous ne buvez pas d’alcool, il vous reste le thé glacé versé bouillant sur une montagne de glaçons : par-fait !

Si vous êtes plus classique, la carafe d’eau vous conviendra à merveille. Et si on ose vous servir une bouteille d’eau encore scellée, refusez la fermement ! On ne discute pas avec la tourista !

Plat : spicy please !

J’espère que vous aimez les plats épicés ! En effet, pour mettre toutes les chances de votre côté, il va falloir y goûter. Dans le cas contraire, mangez un maximum de poissons, de coquillages et de crustacés tant que vous n’êtes pas au bord de la mer. La distance est proportionnelle à l’efficacité de l’astuce. En dernier lieu, rabattez-vous sur une bonne salade composée. Tourista assurée !

Si vous faites vous même les marchés, vérifiez toujours la couleur des ongles du vendeur : trop blanc = trop de détergent ! Dans ce cas, une grande attention est de rigueur ! Un autre gage de fraîcheur est le nombre de mouches visibles sur la nourriture. Moins de cinq ? Passez votre chemin ! Enfin, choisissez de préférence les étals en plein soleil, c’est plus sûr.

Dessert du chef !

Jolie salade de fruits

Mmmmmmm

Toujours finir un repas sur une note rafraîchissante, choisissez une salade de fruits de saison. Si on vous les amène entiers, demandez qu’on vous les pèle. C’est très important ! Si la peau se mange, il n’est pas nécessaire de les laver, c’est même plutôt déconseillé. Si vous aimez les choses simples comme la banane, n’oubliez pas, c’est un kilo minimum. Votre livraison n’en sera que plus parfumée (true story).

Bien entendu, ne pas se laver les mains ni avant, ni après, ni pendant le repas et plus particulièrement si vous êtes allés vous rafraichir durant celui-ci.

Digestif

Pour parfaire votre digestion, rien ne vaut un bon bain dans une mare d’eau stagnante. Pensez à bien plonger les yeux ouverts et si possible, buvez la tasse. Là encore, tourista imminente !

Chien ramassant lui même sa crotteSi vous avez bien suivi l’ensemble de ces conseils, vous devriez rapidement sentir les premiers symptômes. Dans ce cas, vous avez gagné, vous devez vous rendre aux toilettes plus ou moins rapidement selon ce que vous avez ingurgité. Afin d’être parfaitement à l’aise, utilisez des toilettes à la turques ou de simples seaux. Dans certains pays, il vous faudra même jeter votre papier dans la poubelle adjacente (comme tous les autres avant vous). S’il y a du papier, évidemment… Mais contrairement aux idées reçus, il est fortement déconseillé d’en avoir un rouleau d’avance dans son sac. C’est beaucoup plus agréable d’utiliser le petit jet servant à nettoyer le fond de la cuvette (re-true story) ou de devoir laisser sécher (re-re-true story, heu … non).

Enfin, votre petit souvenir de Manille sera vraiment éternel si vous mangez beaucoup de repas épicés, car alors, vous aurez droit au deuxième effet Kiss Cool : ça pique à l’entrée et à la sortie !

Dans tous les cas, ne vous jetez pas sur vos Altocel et savourez votre victoire !

 

Un peu de sérieux, voici les vrais conseils de l’institut Pasteur à connaître sur le bout des doigts pour éviter ces fameuses tourista 😉

 

Et vous, quels sont vos bons plans voyage ?

 

4 réponses à “Le repas idéal du voyageur”

  1. Hélène dit :

    Ou alors, en pleine nature, en pleine nuit, enfermée dans un sac de couchage qui ne veut pas s’ouvrir, et des chaussures de marche qu’il devient difficile d’enfiler!

  2. Charlène dit :

    Ah ! Ah ! J’adore !!! Quelle galère a chaque fois! L’an dernier, je ne sais pas ce que j’ai mangé à HK mais c’était pas la folie. J’ai trouvé des toilettes publiques dans un centre commercial mais il y avait une sorte de vigil devant. Au bout de la quatrième fois où j’y suis allée en moins d’une demi heure, j’avais peur qu’il m’arrête en me trouvant louche ! Vive la tourista !

  3. Anne-Marie dit :

    Merci avec ces bons conseils on est certains de ne pas se louper 🙂

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Nous partons !

Ca y est ! Nous avons l'accord de nos boulots respectifs, nous pouvons donc partir ! Enfin, pas si vite...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.