search
top

Kumamoto ou comment tomber amoureuse de Kumamon

Après notre petite escale agréable à Shimabara, nous partons découvrir Kumamoto, célèbre pour son château. Cette ville et sa province sont malheureusement à présent tristement connues à cause du terrible tremblement de terre qui a eu lieu en avril 2016 : nous y étions cependant quelques jours avant.

Arrivée à Kumamoto en stop

Débarqués du ferry, nous sommes effrayés par le prix du bus pour rejoindre le centre ville situé à une quinzaine de kilomètres. Qu’à cela ne tienne, nous levons le pouce et sommes immédiatement pris en charge par un pompier très sympathique qui a passé sa matinée à pêcher. Grâce à l’application de traduction de notre conducteur, on discute un peu plus facilement avec lui. C’est assez futuriste : il parle dans son téléphone, qui à son tour nous parle en français. Nous penserons fort à lui lors du tremblement de terre qui aura lieu quelques jours plus tard car il a malheureusement eu beaucoup de travail…

A priori les châteaux sont des bons points de repères dans les villes et comme à Shimabara, c’est là où notre chauffeur nous dépose. Il ne nous reste plus qu’à marcher jusqu’à l’hôtel réservé : et voilà 640 yens économisés chacun et une rencontre agréable de faite !

Une journée à Kumamoto

Le château de Kumamoto

Petite précision, nous sommes allés au château avant le tremblement de terre… Après Matsumoto et Osaka découverts en 2013 et Shimabara vu quelques jours auparavant, nous commençons à être calés en châteaux japonais. Certes celui-là est magnifique et imposant et il est très agréable de se promener dans le parc autour, mais l’intérieur du donjon est très décevant. Il a été rénové récemment (et va devoir l’être à nouveau) et entrer dans le donjon bétonné n’a finalement que peu d’intérêt (d’autant plus si vous ne lisez pas le japonais car le petit musée à l’intérieur n’a quasiment pas été traduit). Heureusement la mascotte du château est tellement japonaise !

Le parc Suizenji Jojuen

Il parait qu’il aura fallu 80 ans pour achever ce parc qui représente les 53 stations de la route de Tokaido. Au-delà d’être un jeu de plateau assez contemplatif, Tokaido est la route historique menant de Tokyo à Kyoto. Malheureusement, nous avons été bien incapable de reconnaître ne serait-ce qu’une station ! En tous cas nous avons parcouru le parc en long, en large et en travers et l’avons trouvé certes petit mais magnifique : tout invite au calme et à la contemplation. Les reliefs créés avec soin rappellent vraiment la géographie nippone, la taille des arbres est méticuleusement harmonieuse et les carpes auraient presque des vrais reflets d’or ! Un moment serein et agréable qui permet d’oublier le vacarme de la ville à l’extérieur.

Kumamon : la mascotte de Kumamoto

Kumamon mascotte de Kumamoto

Kumamon mascotte de Kumamoto

Au Japon, nombreux sont les lieux, villes ou préfectures qui ont des mascottes kawai-i. A Kumamoto, c’est Kumamon ! J’en suis tombée amoureuse dès le premier regard : avec sa bouille toute noire et ses belles joues rouges, il est trop mignon ! Et vu que je n’avais pas grand chose à vous raconter sur Kumamoto, fallait bien que je vous parle de lui pour pouvoir insérer quelques photos stupides ! Pour ne rien gâcher, nous avons un marqueur noir et un rouge pour écrire les panneaux du stop : nous nous en sommes donnés à cœur joie !

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Shimabara, la ville des rencontres mémorables

Pour aller de Nagasaki à Kumamoto, le plus simple nous semblait de faire du stop jusqu’à Shimabara puis de prendre...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.