search
top

Chocolate Hills depuis Buenos Aires

Après une première journée passée au pays des larmes de géant qui font des chocohills, nous n’avions toujours pas partagé l’engouement de tant de voyageurs qui trouvent les Chocolate Hills fantastiques. Qu’à cela ne tienne, nous continuons à parcourir et découvrir ce lieu.

Promenade dans les Chocolate Hills

Promenade dans les Chocolate Hills

Viewpoint le plus touristique en pleine journée

Viewpoint le plus touristique en pleine journée

Viewpoint le plus touristique en pleine journée

Hop hop hop, on reste dans la dynamique de payer 50 pesos à chaque point de vue et on sort le porte-monnaie une fois de plus. On monte la route bétonnée en moto, on se gare au parking au milieu de tous les vans des tours organisés et on grimpe l’escalier qui mène au sommet. On croise des hordes de touristes et on est bloqué en haut par des barrières de travaux : le promontoire a souffert du tremblement de terre de 2013 et n’est toujours pas réparé…

En faisant abstraction de tout ça, on ouvre grand nos yeux et nous découvrons LE panorama de toutes les photos que l’on voit partout aux Philippines et sur le net. Alors oui, c’est un peu plus photogénique que tout ce que nous avons vu avant, mais… Où est la magie du lieu quand on est parqué sur quelques mètres carrés de béton ? On est ici pour admirer la nature et cette façon d’être consommateur d’un point de vue ne me convient pas du tout. Allez, partons et tentons encore notre chance plus loin.

Buenos Aires nous fait prendre de la hauteur

Vue depuis une Chocolate Hills de Buenos Aires

Vue depuis une Chocolate Hills de Buenos Aires

Grâce aux indications lues sur un blog de globe trotteurs, nous nous dirigeons à présent vers le barangay de Buenos Aires. Nous ne sommes tout de même pas les seuls puisque quelques groupes en ATV (quad) empruntent cette route, mais ne s’arrêtent pas. Notre simple moto de location passe cependant très bien également et je remarque qu’une des collines a un chemin très visible. Nous garons la moto et partons à pied se balader enfin dans la nature : on monte sans peine sur ce petit morceau de chocolat. Enfin, enfin, enfin ! Le point de vue est peut-être moins photogénique (quoique) mais le lieu est incomparable. Nous sommes seuls, au calme et profitons (gratuitement) d’un endroit serein et agréable. C’est lors de cette montée que j’ai enfin compris et apprécié ce petit coin du monde.

Paysage de Chocolate Hills très sympa

Paysage de Chocolate Hills très sympa

Pas question de s’arrêter sur cette lancée. Depuis ce premier sommet on repère d’autres endroits où il est sûrement possible de se rendre : soit nous apercevons un chemin, soit nous voyons des croix au sommet et espérons qu’un chemin y mène. Nous partons donc un peu plus loin et cette fois au lieu de profiter du lieu en hauteur, c’est en étant encerclé de petites collines que nous apprécions l’endroit.

Nos pas nous portent jusqu’au pied d’une colline qui semble gravissable. En effet, elle l’est, et le paysage à son sommet est à nouveau très sympathique. Bon Nico a bien rigolé à mes dépens car la descente fut un peu raide pour moi…

Chocolate Hills

Chocolate Hills

Les eight sisters hillocks

Durant le petit déjeuner à la guest house, une touriste nous avait montré une petite phrase dans son guide évoquant ce lieu : les eight sisters hillocks. Peu de monde semble connaître cet endroit et après recherches et réflexions intenses, nous sommes arrivés à une conclusion réaliste. On pense que les eight sisters hillocks c’est ça (cf photo !) : six collines d’un côté de la route et deux de l’autre, but des balades des ATV puisqu’ils font tous une pause à cet endroit pour faire des photos. C’est vrai que ce n’est pas vilain et que nous aussi nous y avons fait un arrêt !

Eight Sisters Hillocks

Eight Sisters Hillocks

Vue des Eight Sisters Hillocks

Vue des Eight Sisters Hillocks

Le lever du soleil aux Chocolate Hills

Maintenant que nous avons découvert des endroits qui nous charmaient, le photographe demande à y revenir au lever du soleil pour une meilleure lumière (le coucher on a déjà essayé et c’est mal orienté par rapport au paysage). On loge juste à côté des Chocolate Hills donc ce n’est pas si difficile que ça d’y être à 5h30 du matin. On se lève dans le noir, on saute dans nos baskets, on prend l’appareil photo (chargé) et on réalise le plus grand loupé de tous les temps : la grille de l’hôtel est cadenassée et tout le monde dort encore… Bon on recommencera demain en prévenant le soir 😉

Le lendemain matin la grille est ouverte et on tremble de froid (ça change !) durant le trajet jusqu’au point de vue. Il est trop tôt, tout est fermé et il est possible de monter sans payer. Du coup puisque personne n’est là, il est aussi possible de passer les barrières de travaux et de se retrouver face à la vue facilement. Deux autres lève-tôt sont également présents mais on est loin de la foule de la journée et on profite à nouveau de ce lieu dans de très bonnes conditions.

Même si le ciel était un peu nuageux, nous sommes maintenant enfin rassasiés par les Chocolate Hills et prêts à aller découvrir Anda à l’est de Bohol, mais ça c’est encore une autre aventure !

Panorama sur les Chocolate Hills au lever du soleil

Panorama sur les Chocolate Hills au lever du soleil

Lever de soleil sur les Chocolate Hills

Lever de soleil sur les Chocolate Hills

Lever de soleil sur les Chocolate Hills

Lever de soleil sur les Chocolate Hills

Point de vue sur la campagne - Chocolate Hills

Point de vue sur la campagne – Chocolate Hills

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
On a tremblé au Japon…

Stupeur et tremblements de terre Jeudi 14 avril 2016 au soir, la terre a tremblé dans la région de Kumamoto...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.