search
top

Deux jours à Yangon

Selon votre humeur et votre tempérament vous pouvez prévoir de passer une à deux journées à Yangon. Pour nous, le choix fut de trois, mais sans l’obligation de notre rendez-vous du dernier soir nous serions peut-être restés une nuit de moins.

Arrivée à l’aéroport

L’arrivée de nuit sur la ville permet de se rendre compte à quel point cette capitale n’est peut-être pas tout à fait comme les autres. Pas de quartier avec gratte-ciels en vue, pas de quatre fois quatre voies éclairées comme en plein jour et beaucoup de zones d’ombres ! Un atterrissage de jour offre une vue sans limite sur un paysage vert, vert, vert et plat, plat, plat, chose que nous découvrons doucement après avoir quitté la capitale.

Balade dans les rues de Yangon

Voici ce qu’il y a de plus important à mon sens à faire à Yangon : se laisser porter par la ville. Découvrir les stands de rue de nourriture, les marchands ambulants, les petites tables et chaises en plastique, les voitures aux volants à droite qui roulent à droite, les moines déambulant dans la ville, les birmans montant dans les bus en marche, les klaxons, les bonnes odeurs et les mauvaises, les trottoirs défoncés, les chiqueurs de bétel, les femmes très souvent élégantes, l’écriture birmane qui nous est indéchiffrable, les poules picorant le trottoir… Préparez et utilisez tous vos sens pour profiter de cette découverte et ne pas la subir !
Pour votre repas vous pourrez déguster dans la rue de délicieux beignets à 50 kyats l’unité, manger des plats de nouilles pour 300 kyats ou faire une fondue d’abats de porc pour 1500 kyats. Nous avons essayé de tester le plus de stands possible. Nous avons eu un coup de coeur pour un plat indien dont nous nous sommes régalés par deux fois au petit déjeuner : des sortes de crêpes garnies d’un oeuf battu accompagnées de sauce à la pomme de terre et à la tomate (pour 300 kyats chaque crêpe, nous avons pris le luxe d’en manger deux chacun pour nos deux matins !).

Sule Paya

Où que vous logiez, la première visite sera sûrement consacrée à une pagode. Il me semble qu’il vaut mieux commencer par la Sule Paya qui est plus petite, au risque qu’elle vous semble fade par la suite ! En en faisant le tour à l’extérieur une première fois, on est surpris par l’agitation qui règne. Tour son pourtour est constitué de petites échoppes pleines de vie. Il faut dire que cette pagode est située au milieu d’un rond point qui draine un flot de circulation constant ! S’imprégner de l’agitation extérieure permet d’encore mieux profiter du calme et de la sérénité de cet endroit sacré.

Shewdagon Pagoda et ses alentours

Impossible d’aller à Yangon sans partir à la découverte de la Shewdagon Pagoda, « la plus belle du monde, la plus impressionnante, la plus grandiose » (sic le routard). Nous y sommes allés à pieds depuis le quartier où nous logions (près de l’autre pagode) et heureusement nous étions partis à une heure matinale pour ne pas souffrir de la chaleur. Elle se voit de loin et se fait désirer ! Nous sommes arrivés par l’entrée sud : une longue série de marches vous attend pour y monter mais vu qu’elles sont couvertes la fraîcheur est au rendez-vous. Cette galerie est longée par une multitude de petites échoppes permettant d’acheter des souvenirs divers et variés du plus moche au un peu moins moche. Vu que nous sommes arrivés tôt, beaucoup de magasins étaient fermés et pour commencer à s’imprégner de la sérénité du lieu, ce n’est peut-être pas plus mal…
Pour les moins courageux ou pour ceux qui auraient du mal à monter des escaliers, il faut savoir que l’entrée ouest est équipée d’escaliers mécaniques. Juste parce que monter des escalators pieds nus aurait pu être un défi rigolo, nous les avons empruntés ! En sortant par ce côté vous pourrez aussi faire quelques pas dans un parc arboré qui avait le jour de notre visite l’excellente idée de posséder des arrosages automatiques en marche… un peu de brumisateur ne nous a pas fait de mal !

Toujours en face de la sortie ouest, il y a un autre parc appelé le « people’s park » : l’entrée est payante (et chère – 5$ par personne) et il y avait de grandes étendues en plein soleil, nous avons donc renoncé. Nous avons préféré nous promener dans un autre parc qui se trouve cette fois à l’entrée est de la pagode. Il y a un parc zoologique où nous ne sommes pas allés : nous nous sommes contentés d’une promenade au bord du lac qui nous a offert une belle vue sur la pagode.

Pendant que vous êtes dans le coin, n’oubliez pas de faire un tour à la Maha Wizara Pagoda. Encore une pagode allez-vous me dire… Oui ce n’est pas faux mais l’intérieur de celle-ci vaut le détour, à mon avis, et est assez surprenante par rapport aux autres où nous avons pu admirer une multitude de bouddhas plus dorés et plus kitschs les uns que les autres grâce à leurs auréoles lumineuses colorées ! Je n’en dit pas plus, on verra les courageux et les fans de pagodes !

Moyens de transport locaux : bus et trains

Après autant de marche et vu que le soleil était particulièrement haut, nous nous sommes lancés pour prendre le bus. Impossible de lire ce qu’il y a écrit sur le fronton et encore moins de comprendre ce que disent les rabatteurs à la porte. Puisque nous savions qu’il fallait aller tout droit, la tâche fut assez simple !

Nous n’avions aucune idée du prix (et oui sans guide pas toujours facile !). Nous avons bien regardé ce que donnait les autres voyageurs sans jamais réussir à vraiment distinguer les billets plus noirs de crasse les uns que les autres. J’ai donc tendu un billet de 200 kyats que le contrôleur a pris sans sourciller et sans rendre de monnaie… Peut-être avions-nous vu juste, aucune idée !

Une autre attraction de la ville semble être de faire le tour de celle-ci en train. Vu comment nous avons bien rigolé le lendemain lors de notre trajet Yangon-Bago en train, si vous avez plusieurs jours à passer à Yangon, vous pouvez peut-être y consacrer trois heures… Vous découvrirez la ville, les locaux préparant leurs stands de nourriture et apprécierez le confort des voies ferroviaires birmanes !

Vue sur la ville de Yangon

Pour se remettre de toutes ces aventures et si vous voulez prendre un peu de hauteur et vous « chiquiser » l’espace d’un instant, montez au vingtième étage de la tour Sakura (de loin, elle est facile à reconnaître c’est écrit HITACHI au dessus). Il y a un restaurant très cher (8000 kyats le plat de ce que nous avons vu) mais nous nous sommes contentés des boissons les moins chères (comptez 3000 kyats environ pour un thé ou un café). Notre craquage de budget pour boire un coup nous aura permis de trouver un peu de clim’ l’espace d’un instant mais surtout d’avoir une belle vue sur la ville et la Shewdagon Pagoda. Et pour ne rien gâcher (LOL) en fond sonore il y avait Justin Bieber : que demander de plus 😉 ?

Voilà de quoi occuper une grande partie de votre séjour à Yangon, en sachant qu’il est bien entendu possible de prendre le taxi entre chacune de vos destinations car ils sont partout, mais nous n’avons pas d’idée des tarifs !

Mots clés qui ont permis de trouver cet article :
  • que faire a yangon
  • 2 jours a rangoon
  • quoi faire a yangon

3 réponses à “Deux jours à Yangon”

  1. tifleur dit :

    Des tabourets à ta taille Nico!
    tifleur Articles récents : Questions ouvertes sur TiFleur BoulevardMy Profile

  2. vero dit :

    des gros bisous de la part des Maupu d’amfreville qui suivent vos aventures…de très loin mais avec beaucoup de plaisir. hâte de vous parler sur skype mais pas avant un mois selon suzelle. à bientôt

  3. Kushi dit :

    J’espere que vous etes alles voir la Schwedagon de nuit egalement ! C’est encore plus beau. Bises les birmans !
    Kushi Articles récents : Australia – Melbourne – Wilsons Promontory – Phillip Island -…My Profile

Laisser une réponse

CommentLuv badge
 

top
Lire les articles précédents :
Guide de voyage : est-ce indispensable ?

Après avoir pesé le pour et le contre de chaque objet à mettre dans nos sacs, nous avions décidé de...

Fermer
Suivez-nous !

Recevez chaque nouvel article directement par email.

Vous pouvez également nous suivre depuis notre flux RSS.